Interviews 2017-05-21T11:35:43+00:00

Interviews

30mai 2016

Je suis en vie et tu ne m’entends pas – Daniel Arsand

30 mai 2016|0 Comments

Novembre 1945. Klaus Hirschkuh, 23 ans, est de retour à Leipzig. La ville de son enfance et de son adolescence est en ruine. Klaus aussi est détruit. Son cœur saigne depuis longtemps. Sa chair est blessée, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il revient de loin. De l’enfer, à peine à une centaine de kilomètres de chez lui. Buchenwald. Un nom qu’il a du mal à prononcer. Un nom qui porte l’effroi. Un nom tout chargé d’horreur, de souffrance et de mort.

12mai 2016

Je suis Marianne – Lydia Guirous

12 mai 2016|0 Comments

La laïcité, « plus qu’un principe, c’est une règle intangible du vivre ensemble dans la République. Ce n’est pas à la laïcité de s’adapter aux contraintes d’une société pluriconfessionnelle, mais à cette société de s’adapter aux contraintes de la laïcité. »

2mars 2016

L’étrange mémoire de Rosa Masur – Vladimir Vertlib

2 mars 2016|0 Comments

Nonagénaire, Rosa a traversé avec courage et obstination le XXe siècle meurtrier. Les épreuves l’ont endurcie sans jamais entamer son sens de l’humour et de la dérision. Mieux, il l’a renforcé. Question de survie. Car Rosa est une Juive russe et tout le monde sait que le siècle dernier n’a pas été tendre avec les Juifs de l’Est.

11novembre 2015

Ils savent tout de nous – Iain Levison

11 novembre 2015|0 Comments

Il ne voulait voir aucun ami parce qu’il avait peur d’entendre ses pensées. Il ne voulait pas connaitre les secrets les plus cachés. Il ne voulait pas découvrir de nouveau gay ou de nouveau voleur. Il voulait seulement vivre la même vie que la veille quand il préparait son examen de sergent et se demandait si les Lions de Detroit devaient changer leur quaterback .

22octobre 2015

Après le silence – Didier Castino

22 octobre 2015|0 Comments

Dans un récit rageur où se mêlent amour, frustration et haine, il raconte ce qu’a été sa vie après son père. « Je lui dois ce que je suis aujourd’hui, parce que le moule lui est tombé sur la gueule, je suis comme je suis avec tous mes doutes, toutes mes craintes, mes impulsions, avec tous mes dérèglements ». Pêle-mêle, il balance à son père sa réussite sociale, sa piscine au ph incertain et l’époque qu’il ne comprendrait pas. « On ne vote plus pareil. On ne sait pas si un jour on ne finira pas par voter à droite, même si on a toujours voté à gauche. On ne sait plus, un peu perdus ».